Glossaire

Anacrouse* note ou groupe de notes précédant le premier temps

Appoggiature* ornement mélodique servant à retarder par une note supérieure ou inférieure, la note suivante, appelée note principale.

Aria* mélodie accompagnée.

A-tonalisme* composition niant le système de la tonalité.

Ballet* genre dramatique dont l’action est figurée par des pantomimes et des danses. Né pendant la Renaissance italienne vers le XV° siècle, il se développe à la cour d’Italie puis en France. ex. l’opéra-ballet baroque, le Sacre du Printemps de Stravinski…

Baroque* style né en Italie vers 1600 qui se répand rapidement dans tous les pays d’Europe. Il touche tous les domaines artistiques: sculpture, peinture, littérature, architecture et musique. Ce style se caractérise par l’exagération du mouvement, la surcharge décorative, les effets dramatiques, la tension.

Basse continue*-> En musique baroque, la basse continue désigne une pratique d’improvisation à partir d’une basse chiffrée. Les instruments utilisés pour réaliser cette partie sont un instrument grave et un instrument harmonique — clavecin, orgue, …

BeBop* style de jazz né dans les années 40 après les big bands “swing”:         → formation réduite, tempi rapides, complexité harmonique (exemple: Thelonious Monk, Charlie Parker et Dizzy Gillespie)

Blues* forme musicale dérivée des Work-songs américains dont la grille harmonique comporte 12 mesures et trois accords. Le blues a de nombreux “enfants” dont le Rock’nRoll, Le Jazz, le R’n'B…

Cantate* (de l’italien”cantare” =chanter”) composition vocale et instrumentale comportant plusieurs morceaux. Elle porte généralement sur un thème qui peut être profane (cantata da camera) ou sacré (cantata da chiesa)

Chromatisme* écriture composée d’une suite de demi-tons.

Cluster* agrégat de notes conjointes.

Concerto*( “discuter” en italien) composition de grande dimension qui oppose un ou plusieurs instruments solistes à l’orchestre.

Contrepoint* art de mêler harmonieusement des lignes mélodiques différentes.

Dies iræ* locution latine signifiant Jour de colère, premiers mots d’un texte latin de la liturgie catholique des défunts.

Dodécaphonisme* technique de composition utilisant, comme énoncé, une série de 12 sons dans un ordre quelconque, chacun n’apparaissant qu’une seul fois.

Fugue* forme d’écriture contrapuntique* exploitant le principe de l’imitation ( canon ) composition entièrement fondée sur ce procédé.

Gimmick* phrase courte répétée

Homorythmie* plusieurs instruments jouent le même rythme (contraire polyrythmie)

Impressionnisme* école picturale française, née en 1874 qui marque la rupture de l’art moderne avec l’académisme*. L’impressionnisme est notamment caractérisé par une tendance à noter les impressions fugitives à mobilité des phénomènes plutôt que la réalité. L’impressionnisme eut une grande influence sur l’art de cette époque, la peinture bien sûr, mais aussi la littérature et la musique.

Jazz modal* né d’un certain désintérêt envers les grilles harmoniques complexes et enrichies des courants Bop, il puise dans les idées des musiques orientales et exotiques : un morceau de Jazz Modal contient souvent trois ou quatre accords, rarement plus, ce qui permet une extraordinaire liberté d’expression à l’improvisateur et un jeu « out » souvent très apprécié.

Lied(er)* poème germanique chanté par une voix, accompagné par un piano ou un ensemble instrumental.

Livret* texte littéraire en vers ou en prose complétant une œuvre musicale telle qu’un opéra, une opérette ou un oratorio.

Mécène* personne qui soutient un artiste

Minimalisme* école artistique née en 1960 aux USA consistant à s’exprimer avec un minimum de moyens. ex. utilisation de la répétition chez Satie, du silence chez Steve Reich…

Motet* composition musicale apparue au XIII°siècle, à une ou plusieurs voix, avec ou sans accompagnement instrumental, courte, écrite à partir d’un texte religieux ou profane.

Mouvement*-> partie d’une symphonie d’une sonate ou d’un concerto affectée d’un tempo (lent ou rapide)
exemple moderato ou andante

Musique à programme* genre musical subordonné à des éléments extra-musicaux : il s’agit le plus souvent d’un texte: un poème, une action, une légende que la musique est chargée de décrire. Le concept date du XIX° siècle.

Nocturne* «musique pour la nuit» forme musicale reposant sur un mouvement lent, une expression pathétique, divers ornements mélodiques et une partie centrale accélérée. C’est l’une des expressions du romantisme musical.

Opus* mot latin signifiant travail, par extension, oeuvre.

Opéra*: Composition dramatique  mise en musique pour être chantée avec accompagnement d’orchestre et une importante mise en scène. On distingue l’opéra séria (sujet sérieux) de l’opéra buffa (comique).

Oratorio* œuvre lyrique dramatique représentée sans mise en scène, ni costumes, ni décors. Généralement composé pour voix solistes, chœur et orchestre, avec parfois un narrateur, son sujet est le plus souvent religieux.

Ex: le Messie de Haendel.

Orchestration* Art de répartir les différentes parties musicales dans une partition.

Ostinato* procédé consistant à répéter obstinément une formule rythmique, mélodique ou harmonique. On parle aussi de  passacaille ou de  ground.

Ouverture* composition instrumentale qui précède un opéra en le résumant
exemple ouverture de Guillaune Tell de Rossini

Quatuor à cordes*: ensemble composé de deux violons, un alto et un violoncelle.

Récitatif* Dans un opéra, passage chanté par un soliste soutenu par un accompagnement instrumental très réduit.

Rhapsodie*: composition pour un instrument soliste, plusieurs instruments ou pour orchestre symphonique, de style et de forme libres, reposant presque toujours sur des thèmes et des rythmes nationaux ou régionaux.

Riff* phrase musicale répétée

Romantisme*: école littéraire et artistique du début du XIX siècle ( née en Allemagne ) où prévaut le sentiment sur la raison.

Rondeau* forme instrumentale alternant un refrain avec plusieurs couplets.

Rubato* de l’italien = dérober. Indication d’expression, commandant d’ abandonner la rigueur de la mesure. Ces variations de vitesse sont appliquées selon l’inspiration de l’interprète ou du chef d’orchestre.

Sarabande* Danse d’origine espagnole, lente à trois temps dont le deuxième est allongé.

Sérialisme* Technique de composition atonale utilisant une série de notes pré- déterminées comme énoncé principal, toute l’oeuvre est déduite de cette série originelle.

Sonate* (de l’italien sonnare= sonner) pièce instrumentale apparue en Italie vers 1560 destinée à un petit nombre de musiciens et composée de plusieurs mouvements (musique da camera-> de chambre) exemple: la (trop) célèbre Lettre à Élise est une sonate pour piano.

Sturm und Drang*mouvement artistique allemand contestant les idées des Lumières et annonçant le Romantisme.

Suite* série de morceaux instrumentaux écrits dans la même tonalité mais de rythme et de caractère différents.

Swing* balancement rythmique caractéristique du jazz, qui consiste à jouer ternaire des rythmes binaires. C’est aussi un style de jazz à la mode dans les années 1920-1940.

Symphonie* composition instrumentale savante, de proportions généralement vastes, comprenant plusieurs mouvements et faisant appel aux ressources de l’orchestre symphonique.

Tablature* Système de notation (destiné aux instruments à frettes) indiquant la position des doigts sur le manche.

Thème* mélodie principale d’une composition.

Tierce* intervalle consonant de trois degrés->  exemple DO-MI

Tremolo* tremblement rapide entre deux notes

Tuilage* Technique d’écriture musicale consistant au chevauchement d’une voix sur l’autre.

Unisson* plusieurs instruments jouent les mêmes notes en même temps ( contraire = polyphonique )

Variation* modification que l’on fait subir à une phrase musicale pour la présenter sous un aspect différent.