Archive pour le mot-clef ‘histoire’

Django

Mardi 2 mai 2017

Un film à voir pour bien comprendre que jouer du jazz c’était faire de la résistance…

Le monde de la musique en deuil

Jeudi 7 janvier 2016

boulezCompositeur exigeant, chef invité par les plus grands orchestres, pédagogue recherché, théoricien de la modernité, bâtisseur d’institutions : le legs à la postérité de Pierre Boulez est immense.

A partir des années 1950, il s’est imposé comme le plus grand compositeur-chef d’orchestre de son temps, approfondissant le lien entre création et interprétation et déployant une influence sans égale sur la vie musicale, culturelle et intellectuelle, en France et bien au-delà.

Le mur du son

Lundi 9 novembre 2009

C’est l’une des images les plus marquantes de l’époque de la Chute du Mur. L’immense violoncelliste Mstislav Rostropovitch, seul, avec son instrument au pied du Mur ,entame les suites de Bach.rostro

Nous sommes alors le 11 novembre 1989. Le Mur est déjà largement en train de s’effriter. Les télévisions du monde entier sont également présentes dans la capitale berlinoise.

Sur cette vidéo de l’INA, on aperçoit des images du journal de 13 heures d’Antenne 2 où, en direct, le violoncelliste entame son concert improvisé à deux pas de Check Point Charlie.

Rostropovitch reviendra dix ans plus tard exactement à Berlin et, grâce à cet interview, de France 2 encore une fois, on apprend les circonstances qui l’on conduit à venir à Berlin. Le musicien se trouvait en effet à Paris le jour de la Chute du Mur et a tenté par tous les moyens de rejoindre Berlin quand il a appris la nouvelle. Ce “Mur de la honte” revêt en effet une importance très particulière pour le violoncelliste. En effet, celui-ci a débuté sa carrière à Moscou mais ses idées et sa proximité avec Soljenitsyne lui rendent la vie difficile en URSS. Il doit donc d’exiler à l’Ouest, aux Etats-Unis et en France.

Rostropovitch explique qu’en arrivant près du Mur, il a d’abord cherché une chaise pour pouvoir jouer et que, petit à petit, un attroupement s’est crée.  Les premières notes se font entendre. Les Suites de Bach, car “Bach, c’est Dieu” déclarera-t-il. D’abord joyeuses pour fêter cet évènement puis plus tristes pour rendre hommage aux victimes du régime est-allemand.

Cette sarabande de la deuxième suite de Bach restera pour toujours associée à cette image hautement symbolique du violoncelliste devant ce Mur en ruine.

( source: L’express.fr )

Exposition Miles Davis à la Cité de la Musique

Dimanche 18 octobre 2009

Exposition Miles Davis à la Cité de la Musique Du Vendredi 16 Octobre 2009 au Dimanche 17 Janvier 2010
La Cité de la musique à Paris rend hommage au trompettiste américain Miles Davis avec l’exposition “We want Miles”. Cette exposition coïncide avec les 50 ans de l’album “Kind of blue” - peut-être le plus grand album de jazz de tous les temps enregistré avec une “dream team” de grands musiciens que sont Bill Evans, John Coltrane et Cannonball Adderley. L’exposition coïncide également avec le 60e anniversaire de la venue de Miles Davis à la salle Pleyel.

Arte ce soir à 20h45

Dimanche 11 octobre 2009

amadeus2

C’est un beau roman…

Jeudi 2 avril 2009
Richard Powers
Le temps où nous chantions

La famille Storm, David, Delia et leurs trois enfants : Jonah, Joey et Ruth. Une famille comme tant d’autres pourrait-on dire s’il n’y avait cette passion de la musique et du chant qui les unit et surtout leurs couleurs… Le père est juif, la mère est noire, l’histoire se déroule entre les années 30 et 80. C’est l’histoire d’un couple mixte et de leurs enfants métis. Parce que leur vie est loin d’être ordinaire quand on sait qu’aux Etats-Unis jusqu’en 1967 plusieurs états interdisaient le mariage entre blancs et noirs.